Avec la nouvelle caserne du major GIRARDI située rue de Buffon à Montluçon, il est intéressant de revenir un peu sur le passé pour détailler la présence de la Maréchaussée et de la gendarmerie aux bords du Cher. 

Tout commence en 1439, sous le règne de Charles VII qui créé la maréchaussée pour sécuriser les populations face aux gens de guerre, qui en dehors de défendre le royaume pouvaient dépouiller et tuer pour survivre.  La maréchaussée aura aussi le droit de justice. 

A cette période, la maréchaussée loge chez l'habitant et la mission essentielle est faite de longues chevauchées sur les axes importants du royaume.    Montluçon aura son unité composée de 8 cavaliers.  

Il va falloir attendre 1720 pour avoir un vrai maillage territorial.( voir article la Maréchaussée 1720-1791).   la brigade de Montluçon sera composée de 5 archers.

Enfin en 1834 on trouve une  trace d'un premier casernement, grâce à un échange de courriers entre le Préfet et le maire de la ville pour découvrir que la caserne prendra place, après travaux, dans l'ancien hôpital. ( actuel Collège Saint Joseph).  Il s'agira d'une brigade à cheval. 

Un peu plus tard, la gendarmerie sera intégrée dans un corps de bâtiment intégrant la mairie qui sera démoli au début du 20ème siècle  pour donner naissance à la nouvelle mairie et au théâtre actuel.  

Après la seconde guerre mondiale et jusqu'en 1952, le bassin Montluçonnais sera surveillé par trois brigades.  Celle de Montluçon-Est  située 52 rue de la Gironde, Celle de Montluçon-Ouest rue Lakanal et celle de Désertines.   Cette dernière disparaîtra au profit des deux autres, elle avait en charge les communes de Désertines, Vaux, Saint Angel, Saint Victor, Verneix et Estivareilles. 

En 1967 avec la nouvelle caserne du Chevau-Fug les deux brigades seront regroupées.

montluçon3pf

MONTLUCON

Faute de photos de casernes, voici les gendarmes en action en 1909 et 1910 pour des ouvertures de fêtes. 

montluçon