Fait prisonnier le 22 juin 1940 dans les Vosges, le gendarme Maurice Godignon va être interné au front stalag de Belfort (90) jusqu'au 13 décembre 1940.  Il est ensuite envoyé en Allemagne avec 1500 républicains espagnols, puis en Autriche il est amené par erreur à Mathausen.  Rendu à la liberté suite à cette erreur, il reviendra à Doyet dans sa brigade et adressera un rapport à sa hiérarchie pour dénoncer l'extermination.  http://www.afmd-allier.com/PBCPPlayer.asp?ID=750706

L'année 1944 a amené une série d'arrestations parmi les gendarmes.  La garde du Maréchal Pétain a été une des plus impactées avec le commandement de la garde républicaine mobile. 

Si le Lt-Colonel ROBELIN, le Chef-Escadron THARAUX et le Capitaine BOUCHARDON ont été les précurseurs de la mise en place des unités Gendarmerie devant agir à la libération du pays à partir de 1943.  De réunion secrète en réunion secrète, le dispositif devient de plus en plus précis. Le secteur R6 de l'ORA soutient le Lt-Colonel ROBELIN dans son action.

A partir de juin 1944, les soupçons de DARNAND s'orientent largement sur ces officiers. 

Un précédent a déjà eu lieu avec le Lieutenant FRUMIN de la garde personnel du Maréchal Pétain. Le 29 septembre 1943, il est dénoncé pour héberger des aviateurs Anglais à son domicile de Bellerive.  Interné, puis déporté il sera exécuté à Rasttat (Allemagne) le 28 novembre 1943. http://www.afmd-allier.com/PBCPPlayer.asp?ID=790319

Le 18 juin 1944, le gendarme DURAND de la brigade de Bourbon l' Archambault est arrêté par des miliciens qui agitent des drapeaux FFI.  Le gendarme DURAND est incarcéré à la Mal-Coiffée à Moulins, il va y rester jusqu'au 20 août avec 340 prisonniers. Le 25 août il est transféré à Buckenwald. Il va y trouver la mort le 4 mars 1945. http://www.afmd-allier.com/PBCPPlayer.asp?ID=689390

Le 16 décembre 1943 le gendarme COURSET est arrêté dans une rafle à Billom  ( Pui de Dôme) menée par la Gestapo.  Il a rejoins le maquis de Saint-Maurice (Puy de Dôme) après avoir participé à l'évasion du Général de Lattre de Tassigny le 2 septembre. A cette date il appartenait à la Brigade motorisée de Jenzat (Allier).  Déporté à Neuengamme puis Watenstedt et Ravensbrük, il est libéré en avril 1945. http://www.afmd-allier.com/PBCPPlayer.asp?ID=1189122

Le 7 juillet 1944,  ROBELIN, THARAUX, BOUCHARDON, GARRAUD, DELMAS, GRANGE, MORAND et LACROIX sont arrêtés. Tous, sauf ROBELIN, sont déportés le 20 août 1944 dans des camps de concentration.   ROBELIN va été assassiné dans la cave de la Gestapo à VICHY.  THARAUX disculpé par ROBELIN va retrouver la liberté et poursuivre son action au profit de la résistance.  

Les déportés : 

Direction de la GRM -  Le Chef d'Escadron André BOUCHARDON va connaître plusieurs camps avant d'être libéré. http://www.afmd-allier.com/PBCPPlayer.asp?ID=1192454

Garde de Pétain  - Le Capitaine André GARRAUD va survivre aux camps et sera libéré le 30 avril 1945.http://www.afmd-allier.com/PBCPPlayer.asp?ID=1183758

Direction de la GRM - Le Chef d'Escadron  Jean DELMAS décède le 9 décembre 1944 au Kommando de Melk (Autriche).http://www.afmd-allier.com/PBCPPlayer.asp?ID=1183845

Direction de la GRM - Le Capitaine  André GRANGE va réussir à s'évader du convoi qui le mène au Struthof  à la gare de Beaune (21).http://afmd-allier.oxatis.com/PBCPPlayer.asp?ID=1507085

4ème régiment de GRM - Le Capitaine  Francis MORAND décède le 11 avril 1945  au Kommando de Mauthausen -Melk (Autriche) http://afmd-allier.oxatis.com/PBCPPlayer.asp?ID=1183293

Direction de la GRM - Le Chef-d'Escadron Jean LACROIX est libéré du camp de Mathausen le 5 mai 1945 et décède le 30 mai 1945. http://afmd-allier.oxatis.com/PBCPPlayer.asp?ID=1183965