le gendarme Etienne Louis MILLAU n'était pas Bourbonnais mais il est mort pour la France en février 1917 à Saint Germain des Fossés.    Ca peut paraître bien étrange mais voilà l'histoire d'un gendarme à cheval de La compagnie de l'Aveyron qui va rejoindre le 2 août 1914 la prévôté de la 31ème division militaire.   

Affecté dans le secteur de Sain Eloi en Belgique du 8 décembre 1914 au 3 février 1915, puis dans la Marne du 22 février au 26 décembre 1916. Il va participer aux deux batailles de la Marne du 12 au 25 mars puis du 26 septembre au 3 octobre.  

Le 10 juin 1915 il est grièvement blessé près du Mesnil les Hurlus en cherchant a arrêté deux chevaux emballés à l'entrée de son cantonnement. 

Après un séjour à l'hôpital,  il est affecté au secteur de Condé dans l' Aisne du 20 février au 28 juillet 1916, puis est engagé à la bataille de Verdun du 29 juillet au 3 septembre 1916.   Il va ensuite connaître la guerre des mines en Argonne du 4 septembre 1916 au 1er février 1917.  

Alors qu'il se trouve dans le secteur du " Mort d'homme " à Verdun il obtient une permission pour rejoindre les siens dans l' Aveyron.   Malheureusement il va se faire tuer accidentellement sur le ligne de chemin de fer à Saint Germain des fossés.