Nous sommes en 1918, depuis 4 ans la guerre creuse des trous dans les effectifs de la Gendarmerie et nécessite de les combler rapidement. Pour y répondre au mieux, La formation des nouvelles recrues doit se faire le plus rapidement possible. Au lieu d’instruire les candidats dans les compagnies, arrondissements ou brigades comme avant la guerre, on a pensé qu’en les réunissant dans un centre, sous la direction de personnel de choix, disposant de matériel, de terrains de manœuvres, de champs de tirs nécessaires, on atteindrait beaucoup plus vite le but recherché.

C’est ainsi que le 9 mars 1918, le premier centre d’instruction de la Gendarmerie est ouvert à Varennes Sur Allier dans l’ancienne maison des frères. Le bâtiment existe toujours et se trouve à quelques mètres de la brigade actuelle.

En avril 1918, le Commandant du centre s’adresse aux 200 élèves de la 3ème promotion en ces termes :

….. Lorsque, il y a quelques jours, venant de tous les dépôts de France, de tous les corps du front : canonniers, fantassins, cavaliers, infirmiers, C.O.A. (section de Commis et Ouvriers militaires d'Administration ), diables bleus, conducteurs du train des équipages, munis de votre bourguignote, d’un havre-sac gonflé sur le dos, vêtus d’une tenue neuve, une solide paire de brodequins aux pieds et flanqués d’une respectable musette, vous êtes débarqués dans ce petit coin de l’Allier, et bientôt après vous avez franchi le seuil de cette caserne, vous vous êtes pour la plupart demandé : - Que venons faire ici ? Que va-t-on nous apprendre de nouveau ? Qu’attend-on de nous ? Qu’est-ce que le Centre d’Instruction de Varennes ? … A toutes ces questions qui vous sont montées naturellement aux lèvres, vous n’avez pas eu de réponse précise. Apparemment si vous êtes envoyés dans un centre d’instruction de gendarmerie, c’est pour vous initier à vos nouvelles fonctions, pour vous instruire. Mais ce mot, pris en lui-même, est bien vague, et je vais essayer aujourd’hui de vous exposer rapidement et en toute simplicité comment on a été amené à concevoir et à réaliser l’organisation du C.I.G de Varennes-sur-Allier, dans quel sens nous entendons y procéder à votre instruction, quelles seront la méthode suivie et les matières enseignées et ce que nous attendons de vous dans les circonstances actuelles.

Le décor était planté et le programme de l’instruction va s’organiser en 3 parties :

  • L’instruction militaire – Même si tous les élèves ont déjà eu une éducation militaire, ils ne sont pas tous issus de même arme. D’où la nécessité de les former aux spécificités du métier de gendarme à pied, gendarme à cheval et à manœuvrer suivant les techniques en œuvre dans l’arme. Un terrain sur les bords de l’Allier servira aux exercices pratiques et le bois de Gayette servira de champ de tirs pour s’exercer à la manipulation du revolver.
  • L’instruction élémentaire – Certains des nouveaux engagés ne possèdent qu’une instruction élémentaire un peu faible et il va être nécessaire de savoir bien rédiger et ne pas faire de fautes d’orthographes dans les futurs procès-verbaux. Les élèves vont ainsi retrouver les joies des dictées d’antan mais cette fois uniquement dans les règlements essentiels ou l’historique de l’arme.
  • L’instruction professionnelle - Les stagiaires vont pratiquer des exercices pratiques du gendarme en groupe ou isolé, pour mener à bien la mission de transfèrement de brigade à brigade ou par voie ferrée, d’utiliser les objets de sûreté, d’enchaîner les prisonniers, d’arrêter un ivrogne, de fouiller un individu, utiliser son arme etc. en résumé découvrir les actes quotidiens d’un gendarme. Une fois par semaine, un service sera exécuté à l’extérieur du centre soit à pied, à cheval ou à bicyclette dans les environs de Varennes et les futurs gendarmes devront y mettre en œuvre tout ce qui sera leur futur quotidien.

Le bâtiment qui va accueillir le centre d’instruction à son ouverture comprend 6 niveaux, il a été construit entre 1890 et 1891 pour abriter la communauté des frères maristes de province. En mai 1891, la communauté compte 6 frères qui arrivent de Saint-Genis-Laval et doit créer une école religieuse dont un noviciat et un scolasticat pour les frères étudiants. Puis en 1894, un juvénat pour accueillir les aspirants à la vie religieuse.

En août 1914, une importante colonie de jeunes réfugiés du Nord de la France va investir les lieux. En 1915, l’administration militaire réquisitionne une partie de la maison, appelée « Caserne Puisieux » pour une école de mitrailleurs.

Puis le Centre d’Instruction de Gendarmerie de l’Allier y prit place avant d’être transféré à Moulins après douze mois de fonctionnement intensif au cours desquels furent formés 2.500 gendarmes.

L’usage de la bicyclette va y être enseigné dès le début. Le commandant du centre souligne qu’à la sortie du stage tous, sans exception, devront savoir en faire usage. De manière générale, la formation sera très pragmatique avec de nombreux cas concrets.

En raison de nombreux troubles survenus sur divers points du territoire et un besoin de troupes spéciales pour maintenir l’ordre va amener rapidement le CIG de Varennes à fournir des détachements nécessaires. Ils vont donner pleine et entière satisfaction. Fort de cette expérience positive, le rôle des écoles va être mis en avant par le Général Audié, inspecteur de la gendarmerie à l’intérieur, et le Colonel Plique, premier sous-directeur de la gendarmerie avec l’idée de porter rapidement l’effectif du CIG de Varennes à 400 hommes.

Ce projet amènera la création du CIG dans l’ancien séminaire de Moulins pour 600 hommes.

La fin du conflit va amener le maintien des écoles préparatoires et la création de celles de Mamers (Sarthe) et Toul (Meurthe et Moselle)

Les centres deviendront Ecoles de Gendarmerie le 28 mai 1919.

C’est à l’école de Varennes que furent instruits les éléments qui constituèrent la 1ère légion de gendarmerie polonaise

Sans titre-Numérisation-08

Sur cette carte postale, on remarque les diversités de tenues des élèves-gendarmes en lien avec leur ancien corps d’origine.

Sans titre-Numérisation-09

CACHET DU CENTRE D INSTRUCTION DE GENDARMERIE DE VARENNES

compteur.js.php?url=Xhm4KXMd09k%3D&df=I9